Sondage OpinionWay: Bayrou à 15%

Publié le par Gérard

Pris en faute par la Cour des comptes il y a près de quatre mois sur ses manies en matière de sondages, la présidence de la République a décidé de rendre publique le nombre et les montants des enquêtes d’opinion payées en 2008 et 2009.

Opinion way et les sondages de lElysée sarkozy sondage opinion way figaro tf1 sondages sondage lci sondage sofres Sarkozy publifact patrick buisson opinion way migaud lci jean launay ipsos goudard giacometti fremont doridot accoyer Les documents sont présentés aujourd’hui dans un rapport du député PS Jean Launay en commission élargie à l’Assemblée nationale. Les deux listes détaillent la répartition des budgets «études et sondages» de la présidence de la République: 3,282 millions d’euros en tout pour 2008 et près de 1,989 million prévus pour 2009 (1,724 million déjà dépensés au 29 octobre).

Trois acteurs se partagent le gâteau: le conseiller de Nicolas Sarkozy, Patrick Buisson, via ses cabinets de conseil Publifact et Publiopinion (1,474 million en 2008 et 963 520 euros prévus pour 2009); l’institut de sondages Ipsos (889 824

 

 

SONDAGENicolas Sarkozy, Marine Le Pen et François Bayrou progressent chacun d'un point dans les intentions de vote au premier tour. François Hollande reste stable.

seulement jusqu'à la fin du mois

Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen et François Bayrou progressent chacun de un point dans les intentions de vote des Français pour le 1er tour de la présidentielle, tandis que François Hollande est stable, selon une enquête d'OpinionWay-Fiducial pour Radio-Classique et les Echos.

Si le premier tour avait lieu dimanche prochain, François Hollande recueillerait 27% des votes, Nicolas Sarkozy 25%, Marine Le Pen 17% et François Bayrou 15%.

Au second tour, François Hollande l'emporterait avec 55% des voix (- 2) contre 45% (+ 2) à Nicolas Sarkozy. 28% n'expriment pas d'intention de vote.

Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche, 6%) et Eva Joly (EELV, 3%) sont tous deux à la baisse, respectivement de 1,5 et de 1 point.

Dominique de Villepin (République solidaire) est crédité de 2%, Hervé Morin (Nouveau centre), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) et Philippe Poutou (NPA) de 1%. Christine Boutin (Parti chrétien-démocrate), Nathalie Arthaud (LO), Jean-Pierre Chevènement (MRC) et Corinne Lepage (Cap 21) sont à 0,5%.

13% des personnes interrogées n'expriment pas d'intention de vote pour le 1er tour.

Le total des voix de gauche s'élève à 38%, celui des voix de droite (hors FN) à 29,5%.

Par ailleurs, 52% des Français estiment que "seule, la France ne devrait pas instaurer une taxe sur les transactions financières", tandis que pour 47%, elle devrait le faire "même seule".

Une majorité plus forte encore (62%) juge que l'instauration en France seulement de cette taxe aurait "des conséquences négatives", 37% estimant au contraire que cela n'aurait "pas de conséquences négatives".

D'autre part, 57% estiment qu'il faut maintenir la durée légale du travail à 35 heures, contre 43% d'avis contraire.

Enfin, 68% sont d'avis que voter pour Mme Le Pen, c'est avant tout "exprimer son mécontentement à l'égard du cours des choses", alors que pour 31%, c'est avant tout "soutenir le projet du Front national".

Sondage réalisé en ligne les 10 et 11 janvier auprès d'un échantillon de 1.060 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 967 inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas.

(AFP)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article