Une nouvelle casserole pour Eric Woerth? Cette fois, ce serait la déclaration de revenus...

Publié le par Gérard

Eric Woerth vs Mediapart

Eric Woerth vs Mediapart
montage lepost

 

Le ministre du Travail semble traîner une nouvelle casserole.

En 2008, en pleine campagne municipale à Chantilly, Eric Woerth sollicite auprès d'une banque un prêt de 6.500 euros sur huit mois. Jusque-là, rien d'anormal.

Parmi les documents demandés par la banque: une déclaration de revenus. Et c'est là que ça coince.

Le ministre (qui s'occupait alors du Budget) "n'a pas déclaré d'impôts sur le revenu", assure Médiapart.

 

Eric Woerth "a certifié gagner seulement 3.000 euros par mois, et avoir comme revenu disponible à peine plus de 100 euros mensuels", ajoute le site qui a pris sa calculette et estime qu'entre son salaire de ministre et ses indemnités de maire, Eric Woerth touchait "au moins 16.000 euros par mois".

 

On est donc loin des 3.000 euros par mois qu'aurait déclarés le ministre-maire.

La banque étudie alors le dossier du ministre et en déduit qu'il "dispose pour lui-même de 112 euros par mois pour vivre", selon Médiapart. L'établissement n'ira pas plus loin dans ses recherches et accordera sans problème l'emprunt demandé.

 

Mediapart a voulu en savoir plus sur les conditions d'emprunt. Le Crédit agricole de Chantilly n'a pas souhaité répondre. Pas plus qu'Eric Woerth, lui aussi sollicité.

Il faut dire que le ministre n'a probablement pas fini de digérer le précédent "coup" de Médiapart, déjà à l'origine des révélations fracassantes de l'affaire Bettancourt, qui ont mis le ministre dans de beaux draps.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article