Si Sarkozy pouvait arrêter de nous rendre odieux à l'étranger, ce serait gentil !

Publié le par Gérard

sdsd

sdsd
sdsd

 

Depuis l'élection de Nicolas Sarkozy, nous sommes la risée du monde. Situation déjà peu enviable. Mais ces dernières semaines, nous devenons carrément un repoussoir. C'est triste.

Regardez la une du Times d'aujourd'hui, qui fait allusion à la Gestapo à propos des expulsions des Roms. Certes, les Anglais ne nous aiment pas et chacun de nos faux-pas fait leur délice. Inutile de dire que depuis trois ans nous les régalons. Mais la Gestapo, quand même, associée à mon pays, cela fait de la peine.

 

 

Le problème, c'est que cela survient après l'édito du New York Times, le rapport ravageur de l'ONU et d'une foultitude de commentaires acerbes. En résumé : vu de l'extérieur, nous sommes un pays ouvertement raciste.

Et que l'on ne se dise pas que les étrangers savent faire le tri entre les habitants d'un pays et ses dirigeants. C'est faux. Tenez, prenez les Américains, pendant des années, c'étaient tous de gros salauds comme leur Bush de président. Et les Italiens, tous des mafieux comme Berlusconi. Et bien maintenant les racistes, c'est nous.

Oh certes, les intentions de nos détracteurs ne sont pas toujours pures et nombre de vertueuses indignations ne sont peut-être pas tout à fait désintéressées. Mais il n'empêche, si nous n'avions pas prêté le flanc à ces critiques, nous n'en serions pas là. Sans compter qu'une mauvaise réputation, on se la fabrique en 5 minutes et on met des années à s'en débarasser.

Tant que Nicolas Sarkozy sera président de la République, nous conserverons cette image infamante. On aura beau rappeller qu'aucun autre pays n'est plus ouvert et bienveillant aux cultures étrangères, que toute notre Histoire le souligne, nous revoilà plongés au temps de la Collaboration.

Le mal est fait. Notre immense capacité à donner des leçons aux autres nous revient en pleine figure. A force de jouer les petits marquis délivrant des brevets d'élégance en matière de tolérance, nous nous sommes fâchés aussi bien avec les Italiens, les Américains que les Tunisiens ou les Anglais. Il était normal qu'ils ne nous loupent pas.

Reste que je nous préfére arrogants que xénophobes.

Et vous comment ressentez-vous l'image que nous donnons à l'étranger?

Commenter cet article

LADY MARIANNE 17/08/2010 22:03



La France n'a pas à recevoir de leçons et de critiques des autres pays !
qu'ils s'occupent de leurs sdf - violeurs etc --- l'ONU pareil rien à dire
je vais en faire autant - la Russie avec ces centrales qui crament avec ls incendies on va crever
la Chine pays des droits de l'homme !!  lol
les roumains---- pays pauvre qui vient voler pas travailler en France
les usa avec les chômeurs qui dorment dans leur voiture car la maison est perdue
qu'ils regardent la poutre qu'ils ont dans l'oeil avant de regarder la paille dans le nôtre
qui est si parfait pour critiquer ainsi la France --- on doit garder son amour propre
et ne pas leur donner raison - enfoncer encore plus la France n'est pas digne de certains français - qu'ils fassent mieux !!  la critique est facile mais l'art est plus difficile -

bises  Lady marianne



Gérard 18/08/2010 00:08



tu me déçois beaucoup Lydie mais c'est la vie Tes propos sont ceux prononcés par le Front Natrional et par quelques Sarkozystes aboyeurs qui ne féfendent pas les Français mais leur donne du
malheur et plein de haine C'est uniquement la course pour la présidentielle qui es entamée par Sarkozy qui se sert toujours de la d&élinquence. Ce n'est pas de ma faute si la France est la
risée du Monde entier Bises Lyide