Sarkozy dans le New York Times, accusé de "xénophobie"

Publié le par Gérard

 

Le journal américain critique les dernières annonces du chef de l'Etat français.

Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy
DR

Déchoir les Français d'originie étrangère de leur nationalité ?
Déloger les Roms de leurs camps ?
Les reconduire à la frontière ?

"Et tout ça dans un pays qui a longtemps mis en avant le principe d'égalité devant la loi de tous ses citoyens -de naissance ou naturalisés-", insiste le New York Times.

C'en est trop.

Le journal américain n'en peut plus. Et lance le mot. Il s'agit là de "xénophobie".
Et s'étonne qu'elle provienne d'un président "dont le père est né hongrois et dont l'épouse est née italienne".

Mais, rappelle le New York Times, "le discours anti-immigration est populaire chez les électeurs de Nicolas Sarkozy". Et dans un contexte où "le Front National progresse chez les jeunes", voilà une opportunité pour le président français de se faire mousser...

Quitte à se fâcher avec les "conservateurs traditionnels qui croient toujours aux droits de l'Homme et à l'égalité entre citoyens" ? Le New York Times rappelle qu'il serait difficile de faire fi de leurs avertissements.

A bon entendeur !

"Ce n'est pas la première fois que le New York Times, journal de référence de la gauche libérale américaine, s'en prend à la politique de Nicolas Sarkozy", rappelle Le Figaro qui se réfère à 2 autres articles concernant les tests ADN pour les regroupements familiaux et la loi anti-burqa.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LADY MARIANNE 08/08/2010 19:51



bonsoir Gérard
une annonce même si elle sera sans effet et op on nous saute dessus
les amerlocs il n'y a pas longtemps mettaient les noirs dans un ghetto -
des magasins interdits - des écoles - l'esclavage autrefois --
alors qu'il s'occpent de leurs sdf qui dorment dans leur voiture - après les conneries des traders !!
qu'il laissent brûler ce qui ne cuit pas pour eux !!
bises  Lady marianne



Gérard 09/08/2010 17:52



là j(azi citer les américains mais c'est le même avis sur Sarkosy dans toute la planète Désolé Bises Lydie