Sarkozy accusé de "xénophobie" dans le NYT: "Que la remarque vienne de l'oncle Sam peut surprendre..."

Publié le par Gérard

 

Vous avez été nombreux à réagir à l'éditorial du New York Times. Certains pour saluer l'initiative, d'autres pour la critiquer.

Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy
DR

Ce vendredi, dans son éditorial, le journal américain le New York Times a vivement critiqué les annonces de Nicolas Sarkozy en matière de politique sécuritaire. Pour le NYT, ces mesures (déchoir des Français d'originie étrangère de leur nationalité, déloger et reconduire à la frontière des Roms, etc) relèvent de la "xénophobie" et "attise(nt) dangereusement les sentiments anti-immigrés".

Sur Le Post, vous avez été nombreux à réagir à ce sujet (près de 200 commentaires depuis ce samedi matin). Le moins que l'on puisse dire, c'est que les avis diffèrent, et c'est tant mieux! Petit tour d'horizon des tendances qui ressortent:

Heureusement que les Ricains sont là pour nous dire nos quatre vérités!


C'est ce que pense Nabum par exemple: "L'heure est venue de trouver la vérité de l'autre côté de l'Atlantique. Étrange que ce soit le pays qui inspire notre petit homme qui pointe du doigt ses dérives perverses. Que la remarque vienne de l'oncle Sam peut surprendre mais nous devons lui reconnaître sur ce sujet une compétence certaine".

Pour Remetallo, le New York Times n'est même "accusateur", il fait "juste un constat": "Evidemment que ce président est xénophobe, sans doute plus par opportunisme électoral que par conviction profonde", estime-t-il.


Et dommage que ce ne soient pas les médias français qui l'aient fait


Pour Illyrical, "Il est quand même inconcevable que ce soit un média étranger et plus particulièrement américain qui pointe du doigt l'incohérence du discours de Sarkozy et non pas nos bons et loyaux journaux télévisés qui hier encore évitaient soigneusement de faire leur boulot correctement".


Une pointe d'ironie en guise de remerciement....

"Nan mais ils se prennent pour qui ces journalistes américains ? Il serait temps de voter une loi pour les déchoir de la nationalité française !", écrit Djony Bigoudy.

Féminist power préfère elle le "Au fond les amerlocks viennent encore une fois à not' secours".


Les américains donneurs de leçons? Un peu fort de café!

C'est ce que juge Pduval avec son commentaire: "Les donneurs de leçons américains : aux enfants armés dans les rues, en guerre partout contre l'islam, saccageant l'environnemnent pour quelques dollars, défenseurs de la peine de mort et anti avortement, construisant un mur de la honte sur la frontière mexicaine, torturant les détenus, refusant tout étranger sur son sol s'il ne dispose pas de la carte verte... Occupez-vous de vos problèmes !".

Bonard Guillaume Amiens
pense aussi qu' "Obama n'a qu'à commencer par abattre les grillages qui séparent les USA du Mexique, sans oublier de démanteler les caméras, au lieu de nous donner des leçons".



Ils feraient mieux de "balayer devant leur porte"

L'expression revient chez pas mal de posteurs, à l'instar de Globetrotter00 avec: "Les droits de l'homme aux USA c'est de la foutaise... Alors New York Times, balayez devant votre porte" et de Allwynn qui a écrit ce commentaire: "Feraient bien de balayer devant leur porte les Yankees. Essayez de vous trouvez aux USA avec un visa périmé et vous verrez (cela m'est arrivé) à quel point ils sont "xénophiles".

Dans la même veine, Karl11 estime que "la politique d'immigration en France est plus laxiste qu'au E.U. Le NYT ferait bien de regarder chez lui".




Et vous, que pensez-vous de la position du New York Times?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LADY MARIANNE 08/08/2010 19:54



qu'ils s'occupent de leurs oignons !!!
le racisme ils avaient la palme il y a peu !!
alors camembert l'oncle sam
donne leur une sécu - des soins - du travail à tes concitoyens
nous on s'occupera de nos problèmes
bises   lady Marianne



Gérard 09/08/2010 17:54



mais c'est vrai que c'est un xénophobe Déolé Lydie Bises