Royal : "DSK ferait un bon candidat, mais il n'est pas le seul"

Publié le par Gérard

La présidente de Poitou-Charentes tient à relativiser la portée des sondages. Invitée sur RTL, elle s'est présentée comme "pas mauvaise dans une campagne électorale".

 

Ségolène Royal minimise le sondage confortant DSK.

Invitée sur RTL, Ségolene Royal a pris ses distances jeudi 26 août avec les sondages qui donnent Dominique Strauss-Kahn en tête pour la présidentielle de 2012. La présidente socialiste de Poitou-Charentes tient à montrer qu'elle reste dans la course pour l'investiture : "Si j'avais cru les sondages.... Y compris dans ma propre région, on me disait battue dans les premiers sondages et j'ai été élue avec 61% des voix".

Réagissant au sondage TNS Sofres Logica publié par Le Nouvel Observateur ce jeudi, l'ancienne candidate à la présidentielle de 2007 s'est dite sceptique : "On sait ce que valent les sondages, (…) rien ne vaut le vote des électeurs." Elle a ensuite ironisé : "Tant mieux si les instituts de sondages font de bonnes affaires en ce moment, même si ça va être fatiguant si, pendant deux ans, nous sommes rythmés au rythme de sondages !"

Avec 59% des intentions de vote au second tour, ce sondage place DSK victorieux face à Nicolas Sarkozy en 2012. La présidente de la région Poitou-Charentes ne recueille, elle, que 49% contre son ancien adversaire. "Je me réjouis qu'un leader socialiste puisse battre à plat de couture Nicolas Sarkozy" a-t-elle déclaré avant d'ajouter : "Oui DSK ferait un bon candidat, mais il n'est pas le seul." Et de conclure : "Je pense que je ne suis pas mauvaise dans une campagne électorale."

(Nouvelobs.com) 

 

Publié dans Ségolène Royal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article