Libération du braqueur présumé d'Uriage : "C'est difficilement compréhensible" pour Sarkozy

Publié le par Gérard

Qui: Nicolas Sarkozy, président de la République

Contexte: Il a été interrogé sur la remise en liberté du présumé braqueur d'Uriage-les-Bains. Pour rappel, le braqueur, Karim Boudouda a été tué lors d'un échange de tirs avec police, dans la nuit du 15 au 16 juillet et son complice avait pris la fuite. Courant août, plusieurs descentes de police ont eu lieu. Mais aucune d'entre elles n'a été très concluante. La majorité des suspects interpellés ont été relâchés. C'est après un mois et demi de recherche que la police judiciaire a mis la main sur "la cible n°2" du braquage du casino, pour finalement le relâcher après 48 heures de garde à vue ce jeudi. Une décision prise par le juge des libertés et de la détention. La police judiciaire en charge de l'enquête s'insurge contre cettte décision.

Brice Hortefeux a été le premier a réagir sur cette remise en liberté. Il s'est dit "indigné" par la décision du juge des libertés et de la détention. Frédéric Lefebvre, le porte parole de l'UMP s'est félicité, ce vendredi matin, de l'appel du parquet après la remise en liberté du présumé complice, jugeant la décision du juge des libertés "absolument choquante". Nicolas Sarkozy, de son côté exprime son soutien aux policiers et se montre dubitatif par rapport à cette décision.

Bonus-Track : "Je trouve que le Ministre de l'Intérieur a dit ce qu'il convenait de dire en la matière."

"Je pense aux policiers, qui se sont donnés tant de mal, pour retrouver ce délinquant."

"C'est bien difficilement compréhensible qu'on le remette en liberté dans ces conditions".

 

 

(Images : I>Télé)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article