Les Complices d'Hitler - Goering, le Numéro Deux

Publié le par Gérard

Goering et Hitler

 

GOERING, Hermann

Deuxième derrière Hitler dans la hiérarchie nazie. Né à Rosenheim en Bavière en 1893, fils d’un haut fonctionnaire prussien ami de Bismarck. Pilote de chasse pendant la Première Guerre mondiale, il est nommé à la tête de l’escadrille Richthofen en 1918. Hermann Goering (crédits photo : droits réservés)Membre du parti nazi à partir de novembre 1922, il dirige les SA dès le mois suivant. Blessé lors du putsch de Munich, il doit s’exiler en Autriche et ne rentre en Allemagne, amnistié qu’en 1927. Lui incombe alors la tâche de conquérir les milieux financiers. Elu au Reichstag en 1928, il en devient président en août 1932 et négocie la nomination d’Hitler comme chancelier. En mars 1933, il organise les premiers camps de concentration appelés " centres de réhabilitation " puis, ministre de l’Intérieur, il fonde la Gestapo. En juin 1934, il dirige la rafle des SA lors de la " nuit des Longs couteaux ". Il réorganise la Luftwaffe dont il engage la légion " Condor " dans le conflit espagnol. Le 27 avril 1936, il est chargé par Hitler du plan quadriennal destiné à préparer la guerre. Il fut donc le principal responsable de la course aux armements et orienta l’économie allemande vers l’autarcie. Il fait écarter les généraux Fritsch et Blomberg et reçoit le plus haut grade militaire, celui de feld-maréchal. Promu maréchal du Reich en 1940, son prestige est atteint par l’échec de la bataille d’Angleterre puis les bombardements aériens sur l’Allemagne. Il commet l’erreur de stopper la recherche aéronautique pour concentrer les efforts sur la production industrielle. Chargé d’exploiter l’économie soviétique, c’est également un grand pilleur de musées. Alors qu’il avait été en 1941 désigné successeur d’Hitler, celui-ci le condamne à mort après sa fuite le 29 avril 1945. Condamné à mort par le tribunal de Nuremberg, il échappe à la pendaison en absorbant du poison.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pomme 30/08/2010 11:23



C'est important de s'interesser aux Nazi ! Pour l'histoire, biensur, mais surtout pour le présent ! Car, malheureusement, les fascistes développent des principes au 21ème siècle aussi.


Sachons les démasquer !



Gérard 30/08/2010 23:26



oui j'ai toujours cea présent dans ma tête car malheureusement je ne suis pas certain que l'Europe soit aussi stable que l'on veut nousz faire croire Cordialement