Ex-flic de Sarkozy, Squarcini passe au privé : « Je prends le large »

Publié le par Gérard


Bernard Squarcini à Paris, le 17 mai 2012 (CHAMUSSY/SIPA)

Il est temps pour lui de tourner la page « police ». Bernard Squarcini vient de créer sa société d’intelligence économique, Kyrnos – le nom sous lequel les Grecs anciens désignaient la Corse. « Je l’ai créée pour être libre », explique-t-il à Rue89.

Symbole sombre des années Sarkozy, Bernard Squarcini a été une des premières victimes de l’alternance. Le patron de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) a été débarqué dès le 30 mai et nommé préfet « hors cadre », dans l’attente d’un éventuel poste.

Son collègue Frédéric Péchenard, ex-directeur général de la police nationale, a été recasé à la délégation interministérielle à la sécurité routière.

Commenter cet article