D'acteur français à citoyen russe, l'aventure de Depardieu avec la Russie

Publié le par Gérard

Gérard Depardieu tient un feu d'artifice après avoir remporté un prix spécial du festival du film international de Moscou, le 2 juillet 2006 en Russie.

Gérard Depardieu tient un feu d'artifice après avoir remporté un prix spécial du festival du film international de Moscou, le 2 juillet 2006 en Russie.

(ALEXANDER NEMENOV / AFP)
34

Le président russe, Vladimir Poutine, a accordé la citoyenneté russe à l'acteur français Gérard Depardieu, a prévenu un communiqué du Kremlin, jeudi 3 janvier. Ce dernier a menacé récemment de renoncer à son passeport français pour protester contre les augmentations d'impôts visant les plus riches. Il s'agissait de "satisfaire une demande de citoyenneté" de la part du comédien, précise le texte (en russe). Retour sur l'aventure russe de Gérard Depardieu en trois actes.

Acte 1 : des rumeurs sur un passeport russe

Dans une lettre ouverte à Jean-Marc Ayrault, publiée par le Journal du dimanche dimanche 16 décembre, l'acteur avait annoncé qu'il "[rendait son] passeport français et [sa] sécurité sociale". A ce moment-là, cette annonce était purement symbolique car pour perdre la nationalité française, il faut d'abord acquérir celle d'un autre pays. Selon Le Monde, Gérard Depardieu affirmait pouvoir compter sur trois pays : la Belgique, le Monténegro et la Russie. L'acteur avait affirmé en s'amusant : "Poutine m'a déjà envoyé un passeport !" En réaction à cette déclaration, l'attaché de presse du président russe avait répondu : "C'est une blague, je n'en sais rien", indique le site russe lenta.ru.


Célèbre dans le pays de Vladimir Poutine, Gérard Depardieu y apparaît régulièrement dans diverses publicités. Il assiste également souvent à des festivals culturels en Russie. On l'avait ainsi aperçu dans le public lors d'un concert de bienfaisance à Saint-Petersbourg, en décembre 2010, au cours duquel Vladimir Poutine avait entonné le standard de jazz Blueberry Hill. Une performance visible dans une vidéo de RussiaToday.


Acte 2 : le message de bienvenue de Poutine

Le 20 décembre, Vladimir Poutine lui envoie, face à la presse, un message de bienvenue : "Si Gérard veut vraiment avoir un permis de séjour ou un passeport russe, c'est une affaire réglée, et de manière positive." Et d'ajouter : "Nous avons des relations amicales, mais je sais qu'il se sent français." Voici un extrait de sa conférence de presse.

 


 

Acte 3 : après la Russie, la Tchétchénie ?

Le président russe a donc signé un décret pour accorder la nationalité russe à Gérard Depardieu, selon un communiqué du Kremlin qui laisse entendre que l'acteur français en avait fait la demande. Une autre option s'offre cependant à lui : en octobre, il a participé à des célébrations officielles à Grozny, capitale de la Tchétchénie, au cours desquelles il a lancé: "Gloire à la Tchétchénie, gloire à Kadyrov", qui  n'est autre que le président de la République tchétchène. Le comédien s'est affiché aux côtés du chef d'Etat accusé de multiples exactions par les ONG de défense des droits de l'homme. Ce dernier s'était dit aussi prêt à accueillir l'acteur. Un de ses porte-parole a réaffirmé jeudi que cette invitation tenait toujours : "Nous confirmons que si Depardieu veut s'installer en Tchétchénie, cela sera très apprécié."

Francetv info

Commenter cet article