Biographie : et si je la faisais !...

Publié le par Gérard

Et oui pourquoi pas si seulement je la commençais car je ne suis pas sur de la termeiner

car je me suis toujours refuser à la faire.

 

Cela va mal commencer parce que je n'ai rien à vous dire sur mon vécu jsuqu'a l(âge de 10 ans.

Vous dire pourquoi, à bineôt 59 ans je ne sais pas encore si ce n'est qu'il y a quelque chose de bizarre, c'est que je me rappelle tous les bons moments que j'ai passés ches mes deux Grands Mères en Bretagne. Il faut dire que j'étais le chouchou car je suis le premier des 26 petits

enfants de ma famille.

 

Je suis pourtant né en région parisienne le 8 novembre 1951, un vendredi je crois à 20herures 30

à Nogent sur marne près de Neuilly sur marne où mes Parents résidaient alors.

Ensuite ils ont faits contruire un pavillon à Joinville le pont à côté de "Chez Gégène"

 

 

 

   

Il a du se passer quelque chose pour que je ne rappelle de rien quand j'étais avec me parents
 et ma souer Martine. Ce n'est qu'à la mort de ma Grand Mère Paternelle que j'adorais
que j'ai vu mon Père pleurer. Et je ne sais pourquoi, je me suis tourné quelques jous après vers ma Mère, en lui disant ! Papa n'est pas mon Père. C'est donc que la mémoire qui me faisait défaut est revenue partiellement car mon Père je m'en souviens me battais tout le temps.
 
C'était en 1961 et j'allais avoir 10 ans etr je devais passer en 6ème.
Je realisais qu'il me battait et qu'il en faisais de même avec ma Pauvre Mère
Il était vicieux car il me faisait me mettre à genoux pendant des heures suun manche à balais, me cognais la tête contre le mur quand je n'étais pas d'accord avec lui, il m'enfermait dans un placard où il y avait une ouverture et venait me cracher dessus. Le matin il attendais que je me réveille avec sa ceinture. A 10 ans il m'envoyais chez les gens travailler et faire leur jardin.
Il ne fallait surtout pas faire de bruit quand il dormait parce qu'il faisait les 3/8.
A dix ans et demi j'ai commencer à me révolter, je l'attendais quand il travaillais l'après midi et finissais à 23 heures et lui demandais des explicatiions sur ce qu'il avait fait à ma Mère.
Il ne me répondais bien sur il me tapais mais je restais là sans broncher le regardant bien dans les yeux pour qu'il sache que les choses allait changer.
 
 
A la maison je ne pouvais m'amuser avec mes potes car il me trouvais toujours du travail à faire et pour m'humilier me faisait repeindre les grilles sur les murs de devant la maison juste devant le rue pour que l'on me voit bien, pour que l'on se moque de moio pendant que mes copains allaient s'amuser et jouer au football.
De la 6 ème je me suis fais viré car sans doute jeune à 10 ans, mes parents auraient du me faire redoubler avant, j'avais trop d'avance. Au moins j'ai toujours eu cette chance.
Mon Père ne trouva pas mieux de m'interdir les cours de guitare que l'on me donnait
tout cela parce que j'avais été viré, sans savoir le pourquoi du comment.
 
J'étais reclassé dans des classes de transition avec des gars qui avaient plus de 3 ans
que moi. Peu importe cela m'a appris à être dur. J'aurais pu basculer mais non je suis
resté moi-même avec une idée en tête "Passer mon BEPC en candidat libre" Dire que j'ai réussi du premier coup en 1964 à la grande fierté de ma Maman mais au détriment de mon Père
qui me traitait sans cesse d'incapable et qui là ne savait plus quoi dire? De plus l'âge avançant, c'est l'inverse qui s'est produit . C'était mon Père qui commençait à avoir peur de moi comme toute la famille qui était au courant de s ce qui se passait, tout comme les
voisins et le collège qui ne disait rien en voyant mes blessures à la tête.
Quelle bande de salauds.
 

 

Après cela, j'ai besoin d'une pause j'esp-re que vous le comprendrez.

 Je continuerais ne vous inquietez pas Merci. Gérard STEPHAN

Publié dans Ségolène Royal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

petibon 08/09/2010 16:31



oui cela ma troubler je ne pouvais pas ne pas reagir j en ai fait part sur le mur de facebookj esere que tu ne m en voudras pas bisous domi



Gérard 08/09/2010 17:40



quand je publie sur over-blog c'est normalement publié en même temps sur facebook dans les liens. C'est certain que cela t'a troublée, je te connais et sais ce que tu peux ressentir. Tu es
sentimentale. Moi je n'osais le publier sr le mur mais si toi tu te sens capable de le faire c'est très bien Tu es bien plus dure que moi mais rassures toi je ne t'en veux pas du tout. Au
contraire tu as du courage moi j'en avais plus après avoir écris tout cela, j'étais vidé et j'ai préféré m'arréter pour faire une pause, car je ne me doutais pas que cela farais si mal de
reparler de mon enfance alors que je rappelle de RIEN Un grand trou noir qui je pense est du à ce que tu ne veux plus voir C'est physcologique je pense on ne peut y faire grand chose surtout qu'à
mon époque on ne se préoccupait pas de la santé physologique des enfants. Gros Bisous et Merci Bises Ma douce DOMI



petibon 08/09/2010 14:33



je suie abasourdi je me tait respect tonamie domi a la suite



Gérard 08/09/2010 14:43



oh la suite.... Cela m'a fait beaucoup plus de mal que ne le pensais de me rappeler de tout cela. D'en parler je ne le fais jamais Pouorquoi d'ailleurs car la mèmoire ne me reviens pas. J'ai un
trou vraiment bizarre jusqu'à l'âge de 10 ans Je ne me souviens de RIEN sauf de mes vacances à la nferme de ma Grand Mère en Bretagne. Alors j'imagine bien ta surprise Gros Bisous Domi