Affaires Yade, Blanc, Boutin... La France, une nouvelle République bananière?

Publié le par Gérard

 

Mais qui a bien pu glisser, par la voie du Canard enchaîné, ces peaux de banane sous les pieds des actuels ou ex-membres du gouvernement?

Christian Blanc (Grand Paris) et ses 12.000 euros de cigares qui auraient été payés par l'Etat et dont il n'aurait remboursé qu'un quart et la mise en doute par le fisc de l'exactitude de ses dernières déclarations d'impôts.


Rama Yade (Sports) et son supposé séjour à 45.000 euros en Afrique du Sud, avec une suite à 667 euros la nuit, après avoir dénoncé le «clinquant» de l'hôtel des Bleus.

Alain Joyandet (Coopération) et son déplacement ministériel en jet privé à 116.500
en mars et en juin, l'histoire de son permis de construire illégal pour une villa près de Saint-Tropez.

Christine Boutin et ses
9.500 euros mensuels pour une mission confiée par l'Elysée sur les «conséquences sociales de la mondialisation» (auxquels elle a renoncé après la polémique), somme qu'elle cumule avec une indemnité de conseillère générale des Yvelines et sa retraite de députée (17.500 euros par mois à l'arrivée).

Fadela Amara (Ville) qui
héberge un de ses frères dans son logement de fonction de 120 m2 (avec vue sur la tour Eiffel, cuisinier et maître d'hôtel), logement qu'elle n'a jamais occupé.

Christian Estrosi (Industrie) et son déplacement à 138.000 euros en jet privé
en janvier 2008 et qui posséderait deux logements de fonction à Paris, dont un occupé par sa fille dans le VIIe arrondissement.

Liste non exhaustive et susceptible d'être rallongée.

Guy Birenbaum sur son blog se demande (persuadé je suis, qu'il en a une petite idée) qui, cette avalanche de révélations arrange ? Médiapart, dans un article intitulé, « Casseroles des ministres, pourquoi l'UMP reste muette? » a interrogé mardi, certains députés UMP dans les couloirs de l'Assemblée. Les réponses sont pour le moins... surprenantes. En voici un florilège :

«Il ne faut pas tomber dans le populisme.» «Ce sont plus des broutilles qu'autre chose», «C'est peanuts! C'est secondaire, regardez-vous les journalistes avec vos hôtels!», «De la maladresse» plutôt que «de la malhonnêteté», «C'est un manque de métier», «une course à l'antiparlementarisme qui fleure le populisme»...

Je vous conseille fortement de noter ces répliques d'anthologie dans un coin de votre mémoire. Si un jour vous avez des ennuis administratifs, il sera bon d'avoir des arguments de poids à mettre en avant.

Mais le plus intéressant, reste tout de même la conclusion de l'article de Médiapart et la question qui reste en suspend, je cite :

Si ni l'Elysée ni l'UMP ne réagissent, c'est aussi parce que certains pensent connaître l'auteur des «fuites» sur ces affaires: Matignon. C'est en tout cas le bruit que font courir certains dans l'hémicycle. Un député UMP explique: «Ce type d'affaires sort généralement de l'intérieur, lorsqu'il y a des conflits. Là, on a une concentration d'affaires. Les ministres mis en cause ont de très mauvaises relations avec le premier ministre: Yade, Boutin, Blanc, etc. D'où ça sort à votre avis... de Matignon!»

Matignon a-t-il voulu viser les ministres gênants... ou l'Elysée a-t-il distillé quelques rumeurs?

Comme ce n'est pas à un vieux singe comme moi qu'on apprend à faire la grimace sept fois dans sa bouche, j'en reviens au titre de mon post. « La France, une nouvelle République bananière » et je  tiens absolument à verser au dossier, deux éléments qui me semblent primordiaux et qui pourraient venir étayer les propos de ce député UMP sur l'origine de ces peaux de bananes.

Qui a déclaré le 25 mars 2009 : "
Je me fais taper dessus mais j'ai la banane"?

Et puis ces images qui se passent de commentaire.....

 

Je ne peux pas terminer ce post, sans vous parler de l'énorme peau de banane (ogm) qui vient d'être glissée sous le pied d'Eric Woerth par le Maître d'hôtel de Liliane Bettencourt, la richissime héritière de L'Oréal.

Mais au fait, connaissez-vous la solution pour ne pas glisser sur une peau de banane? Mettez de la laque sous vos chaussures!

NB: je voulais titrer ce post : "le canard, laquais du pouvoir!" mais étant un fidèle et respectueux lecteur du palmipède, je n'ai pas osé. Et que pensez-vous de : "Eric Woerth laqué par un maître d'hôtel"?

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article