Affaire Bettencourt : la garde à vue du maître d'hôtel levée ..

Publié le par Gérard

 

Ancien employé de la milliardaire française, il est accusé d'avoir enregistré clandestinement les conversations de l'héritière de L'Oréal et de plusieurs de ses proches. Liliane Bettencourt et l'artiste François-Marie Banier ont porté plainte après la découverte de ces enregistrements.

Liliane Bettencourt (AFP)  
Liliane Bettencourt (AFP)

La garde à vue du maître d'hôtel soupçonné d'avoir enregistré clandestinement des conversations entre la milliardaire Liliane Bettencourt et ses proches a été levée vendredi 18 juin, sans qu'il soit cité à comparaître devant la justice, a-t-on appris de source judiciaire.

Sur le même sujet

La garde à vue du maître d'hôtel, qui était interrogé depuis 48 heures par la police, "a été levée dans l'attente de la poursuite des investigations", a précisé la source judiciaire. Ce dernier n'a pour l'instant pas été cité à comparaître.

Le maître d'hôtel, un ancien employé de Liliane Bettencourt, est accusé d'avoir enregistré clandestinement les conversations de l'héritière de L'Oréal et de plusieurs de ses proches, entre mai 2009 et mai 2010, dans son hôtel particulier de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

Cependant, la garde à vue de l'informaticien a elle été prolongée de 24 heures. Il est pour sa part soupçonné d'avoir copié les enregistrements sur des CD-Roms.

Une enquête préliminaire pour "atteinte à la vie privée" a été ouverte en début de semaine par le parquet de Nanterre après la découverte de ces enregistrements clandestins, transmis à la police par la fille de la milliardaire.

Révélés par le site Médiapart, qui en a publié des extraits, ces documents mettent en lumière la fragilité psychologique de Liliane Bettencourt, 87 ans, mais aussi des opérations financières destinées à échapper au fisc, des immixtions de l'Elysée dans la procédure judiciaire, ainsi que les liens entre la milliardaire et le ministre du Travail, Eric Woerth, et son épouse.

 

"Atteinte à la vie privée"

La milliardaire Liliane Bettencourt et l'artiste François-Marie Banier ont donc porté plainte vendredi auprès du parquet de Nanterre, après la découverte de ces enregistrements, a-t-on appris de sources concordantes.

Une plainte simple pour "atteinte à la vie privée", "vol" et "faux témoignages" a été déposée par Liliane Bettencourt, a précisé à l'AFP l'avocat de la milliardaire, Me Georges Kiejman. Cette plainte vise non seulement l'enregistrement des conversations mais aussi leur diffusion, a-t-il ajouté.

"Dans cette plainte, je souligne qu'il n'est pas crédible que le maître d'hôtel ait agi de son propre chef pendant un an", a précisé Me Kiejman, en rappelant qu'il était prêt à se porter partie civile dans cette affaire, "quelles que soient les suites" données à la procédure en cours.

"On peut penser que ce système d'espionnage a été mis en place au bénéfice et à l'initiative de sa fille", a-t-il ajouté.

Selon le parquet de Nanterre, une deuxième plainte pour atteinte à la vie privée a été déposée vendredi par l'artiste François-Marie Banier, dont le procès pour "abus de faiblesse" doit s'ouvrir début juillet devant le tribunal correctionnel de Nanterre.

 

Peur de l'accord fiscal

La milliardaire Liliane Bettencourt aurait disposé de comptes bancaires non déclarés en Suisse pour un montant de près de 80 millions d'euros, selon des enregistrements le site Mediapart.

Dans l'un de ces extraits, daté du 27 octobre 2009 par Mediapart, le gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, Patrick de Maistre, lui déclare: "Il faut qu'on arrange les choses avec vos comptes en Suisse. Il ne faut pas que l'on se fasse prendre avant Noël".

Un accord fiscal entre la France et la Suisse, qui devait initialement entrer en vigueur le 1er janvier 2010, aurait permis au fisc français de demander aux autorités helvétiques la levée du secret bancaire en cas de fraude présumée. Mais la ratification a pris du retard en raison d'un contentieux entre les deux pays sur une liste de contribuables français ayant des comptes cachés en Suisse, récupérée par la France.

Singapour plutôt que la Suisse

Après avoir fait référence à cet accord fiscal, Patrick de Maistre assure à l'héritière de L'Oréal : "Je suis en train de m'en occuper et de mettre un compte à Singapour. Parce qu'à Singapour, ils ne peuvent rien demander".

Selon cette conversation enregistrée par le maître d'hôtel de Liliane Bettencourt, ce compte bancaire en Suisse "est de 12 ou 13 millions". "Et vous en avez un autre, paraît-il, beaucoup plus important", ajoute Patrick de Maistre.

"Je suis allé voir ce compte à Vevey, en Suisse, où vous avez quand même 65 millions d'euros", annonce le gestionnaire à la milliardaire lors d'un rendez-vous trois semaines plus tard, le 19 novembre, toujours selon Mediapart.

"Il faut que l'on enlève ce compte de Suisse (...) Je suis en train d'organiser le fait de l'envoyer dans un autre pays, qui sera soit Hong Kong, Singapour ou en Uruguay (...) Comme ça, vous serez tranquille", explique Patrick de Maistre, selon cet extrait retranscrit par le site internet.

Un îlot rachetée au shah d'Iran

Interrogé au sujet de ces informations, le ministère du Budget, François Baroin, n'a fait aucun commentaire. D'après Mediapart, l'hebdomadaire Le Point et le quotidien Libération, Liliane Bettencourt serait également la propriétaire d'une île des Seychelles, D'Arros, qu'elle n'aurait toutefois pas déclarée au fisc français.

Le site internet du Conseil national du tourisme seychellois indique que D'Arros fait partie du groupe des Amirantes, située à 255 kilomètres au Sud-Ouest de la capitale, Mahé. Selon ce site officiel, l'îlot a été racheté par le prince iranien Shahram Pahlavi-nia en 1975, avant d'être cédé en 1998 "à un nouveau propriétaire privé", qui n'est pas nommé. Libération indique avoir consulté des documents selon lesquels Liliane Bettencourt a racheté cette île à la famille du shah d'Iran "au terme de contrats signés le 16 février 1999".

(Nouvelobs.com avec AFP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article