Affaire Bettencourt : l’ex-comptable parle de sommes versées à Woerth et Sarkozy

Publié le par Gérard

 

 

Selon l'ex-comptable de Liliane Bettencourt, Nicolas Sarkozy et Eric Woerth auraient reçu des enveloppes d'argent liquide
© AFP/Patrick Kovarik

     

    France Info - Hier, 07:12

    Le site d’information Mediapart apporte de nouvelles révélations dans l’affaire Bettencourt. L’ex-comptable d’André et de Liliane Bettencourt affirme dans une interview que le couple de milliardaires a régulièrement remis des enveloppes d’argent liquide à des personnalités politiques. Elle cite des noms : ceux d’Eric Woerth et de Nicolas Sarkozy notamment.

    L’ex-comptable d’André et Liliane Bettencourt affirme au site d’information Mediapart que le couple de milliardaires a régulièrement financé, via des enveloppes contenant des espèces, des personnalités de la droite française. Deux partis sont cités, l’UMP et le Parti Républicain. Elle dit aussi avoir eu connaissance d’un financement en espèces de la campagne d’Edouard Balladur en 1995.

      Liliane Bettencourt aurait remis des enveloppes d’argent liquide à des hommes politiques : l’ex-comptable cite des noms au site Mediapart dont ceux de Nicolas Sarkozy et Eric Woerth. Edwy Plenel, le directeur de Mediapart.  (2'32")
     

    Affaire Bettencourt, une affaire politique et judiciaire ! les précisions de Matthieu Aron  (2'55")
     

    Claire T., l’ex-comptable qui souhaite garder l’anonymat, cite également des noms de personnalités : ceux d’Eric Woerth et de Nicolas Sarkozy notamment. Elle évoque un épisode remontant à mars 2007, mettant en scène Eric Woerth, aujourd’hui ministre du Travail. Celui-ci, alors trésorier de l’UMP, se serait vu remettre, via le gestionnaire de fortune Patrice de Maistre, une somme de 150.000 euros destinée à financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

    En savoir plus
     

    Des propos contestés ce matin Eric Woerth. L’actuel ministre du Travail s’est dit " outré " par les soupçons à son encontre. "Je n’ai jamais touché sur le plan politique le moindre euro qui ne soit pas légal" a-t-il expliqué.
    Patrice de Maistre conteste également "formellement" les déclarations de l’ex-comptable.

    L’actuel président de la République aurait également été régulièrement invité au domicile des Bettencourt alors qu’il était maire de Neuilly. Claire T. raconte les scènes qui se passaient "généralement après le repas". "Nicolas Sarkozy recevait aussi son enveloppe" raconte l’ex-comptable.
    Ce matin l’Elysée qualifie de "totalement fausses" ces affirmations.

    L’ex-comptable de Liliane Bettencourt cite à Mediapart des noms de politiques qui recevaient des enveloppes : les précisions de l’avocat de Claire T., Maître Antoine Gillot.  (2'32")
     

    "Si c’est vrai, c’est une affaire d’Etat" précise Marie-Eve Malouines   (2'01")
     

    Ces nouvelles accusations surviennent alors qu’une enquête sur la fraude fiscale présumée de Liliane Bettencourt, héritière de L’Oréal et femme la plus riche de France, ainsi que sur le couple Woerth est envisagée par le procureur de Nanterre.
    Le procureur Philippe Courroye entend toutefois mener d’abord à bien une première enquête, portant sur les enregistrements clandestins de Liliane Bettencourt, réalisés par un employé en 2009.

    Journaliste à Médiapart, Fabrice Lhomme a interviewé Claire T. dans des circonstances qu’il précise sur France Info à Nicolas Poincaré.

    Commenter cet article